Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Boiset, Jacques Gilbert

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 04 juillet 1749

à Thiel (Allier, France)

Filiations
  • Marie Julie Fonjean , degré : Mère

  • Gaspard , degré : Père, profession : Métier du droit

Décès

le 19 juin 1814

à Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre assermenté

Notice biographique

Notice biographique

° *Thiel, Allier, 4 juillet 1749 - Saint-Pourçain-sur-Sioule, Allier, 19 juin 1814.

Fils de Gaspard Boiset, notaire royal (1707-1755), et de Marie Julie Fonjean (1719-1779), née à Dompierre, mariés à Dompierre-sur-Besbre, le 25 février 1743.

Bénédictin de l’ordre de Cluny, Longpont. De l’abbaye de Saint-Michel-en-l’Herm.  

Réside à La Bretonnière depuis le début de 1790. En juillet 1790 est fondé de pouvoir de Benoît Marie de Montessuy, ancien secrétaire du roi, demeurant à Paris. Le représente lors de la vente des bestiaux et instruments aratoires de la terre de La Bretonnière, le 12 décembre 1791 (Pillenière, notaire à Luçon). Voir la vente des meubles et effets de Mgr de Mercy, 23 mai 1791, notaire Jouanneau, nombreux achats de l’abbé Boiset.

Prête serment le 26-06-1792 devant la municipalité de La Bretonnière et déclare que : « n’ayant rempli jusqu’à ce jour aucune fonction publique, il n’a pas eu l’occasion de prêter serment, mais qu’il le fait aujourd’hui pour témoigner de son patriotisme ». Le 22-07-1792, déclare à la municipalité posséder « chez lui un fusil à deux coups et deux pistolets de poche et point de poudre ». Scrutateur lors de l’élection de la municipalité le 2-12-1792, prête ce même jour avec les élus le serment de liberté et égalité, signe le registre de la commune. Régisseur du ci-devant château de La Bretonnière, appartenant au citoyen Leleu de Versailles, est arrêté en juillet 1794, car soupçonné d’avoir des contacts avec les rebelles, et envoyé à La Rochelle.  

Non-lieu du Tribunal révolutionnaire de Paris le 13 brumaire an III (3 novembre 1794) en faveur de Jacques Gilbert Boiset, 45 ans, ci-devant bénédictin, de Guillaume Rampillon (37 ans, officier municipal des Magnils, ex-fermier de l’abbaye de Jard), Marie Gravier veuve Fleurisson (70 ans, marchande, née à Marans) et Armand Fleurisson (27 ans) son fils, accusés « d’intelligence avec les Vendéens ». Tous mis en liberté.

Décédé le 19 juin 1814 : ex-bénédictin, curé de Saint-Pourçain-sur-Sioule (02).

H. Wallon, Le Tribunal Révolutionnaire.

De Mercy, 67, 69, 70, 72.

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique régulier

Nom de l'ordre : Ordre de Cluny (Clunisiens)

Type de vie religieuse : monastique

Ministère

  • Curé

    Date de fin : 19 juin 1814

    Lieu : Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier, France)

  • Fonction non précisée

    Date de début : 1790

    Lieu : Bretonnière, La (Vendée, France)

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire