Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Chabot, Marcel Emile Edouard

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Girault

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 05 septembre 1912

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Filiations
  • Gaillard, Marie Marguerite, degré : Mère

    (1882, Pissotte - 1971)

  • Emile Baptiste Léon, degré : Père, profession : Métier de la justice et de la police

    (1872, Pissotte - 1961) gendarme

Décès

le 19 juillet 1987

à Roche-sur-Yon, La (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Syndicaliste, militant associatif ou politique

Notice biographique

Notice biographique

Instituteur en Vendée (promotion 1928) ; militant socialiste SFIO ; militant syndical (SNI).

A épousé Marcelle Rolland, institutrice publique au Mazeau, le 29 novembre 1934 à Fontenay-le-Comte. Il est alors en poste à La Claye [1].

Instituteur à Les Magnils-Reigniers, militant du Syndicat national des instituteurs, membre du conseil syndical de la section départementale, avait été élu au conseil départemental de l’enseignement primaire en 1951. A la fin de l’année 1953, il participa à la démission collective, à la demande du SNI, pour protester contre la politique répressive du gouvernement et sa politique antilaïque. Il fut réélu en janvier 1954.

Membre du Parti socialiste SFIO, il était depuis janvier 1950 le secrétaire de la section socialiste de Luçon-Les Magnils. Le congrès fédéral de février 1953 le désigna pour faire partie du conseil fédéral.


SOURCES : Arch. OURS, fédération de la Vendée. - Presse syndicale. 

[1]
La liberté de Fontenay-le-Comte, 25-11-1934 et 9-12-1934 et Parole républicaine, 08-12-1934  

Vie civile

Autre activité ou profession

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire