Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Coussot, Pierre

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : P. Moreau

Fait partie de : Dictionnaire des notaires vendéens, XIVe-XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Magistrat, officier public ou ministériel

Notice biographique

Notice biographique

Notaire de la châtellenie du Petit Maillezais, en résidence à Sainte-Radégonde-des-Noyers. Seulement deux minutes conservées de 1677 et 1679. 

A épousé Marie Durand avant 1654. Cinq naissances repérées à Sainte-Radégonde-des-Noyers entre 1654 et 1670.

Son fils Pierre (1654- 1700), âgé d'environ 30 ans épouse Mathurine Durand (environ 27 ans) à Sainte-Radégonde-des-Noyers le 23 novembre 1683 ; le même jour, sa fille, Jeanne (1660-1733), épouse Pierre Durand ( ? -1722) ; ils ont dû obtenir une dispense de consanguinité [1]. Le 12 juillet 1699, Pierre Coussot, le fils, « marchand » demeurant à Chaillé, adjuge en son nom et celui de ses cohéritiers, pour 3 ans au plus offrant, les domaines dans les paroisses de Champagné Puyravault et Sainte-Radégonde ayant appartenu à ses parents, « décédés il y a quelques années » ; adjudication de 94 livres[2]. En août 1700 (après le décès de Mathurine Durand en mai 1698), ce fils reconnaît la « compagnie et copulation charnelle » qu'il a entretenues avec Jeanne Piveteau, fille d'un journalier, et s'engage à faire baptiser un éventuel futur enfant dans la religion catholique , de lui faire apprendre un métier, de verser 100 livres et des pièces de toile  à la mère [3] décède, « cabanier » à Chaillé, et est inhumé à Sainte-Radégonde en décembre1700  [4].

[1]
Arch. dép. Vendée : pour la naissance du fils Pierre, BMS, Sainte-Radégonde 1650-77, vue 20/54 ; pour le mariage des deux enfants, BMS Sainte-Radégonde 1683-1686, vue 6/23  
[2]
Pierre Coussot, fils de défunt Pierre Coussot, notaire ; adjudication devant l'église de Sainte-Radégonde le dimanche 19 avril à Vincent Baudon, demeurant à Nalliers ; Arch. dép. Vendée, minutier de Chaillé-les-Marais, 3E 51-44, Jean Morisset 1699-1700 , vues 59-65/304. https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s00606f4bdfd3e3b/606f4be06f426  
[3]
L'enfant est baptisé à Chaillé le 15 octobre 1700 (parrain : Pierre Cousot le jeune, probable fils légitime du père, né en 1689). Arch. dép. Vendée, minutier de Chaillé-les-Marais, 3E 51 44 : Jean Morisset 1699-1700 , 29 août 1700, vues 238-239/304. https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s00606f4bdfd3e3b/606f4be0efdb4  
[4]
En présence de Pierre Durand, son beau-frère. Arch. dép. Vendée, BMS Sainte-Radégonde 1697-1708, 16 décembre 1700, vue 38/119.  

Vie civile

Emploi public

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire