Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Naullet, Jean

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : P. Moreau

Fait partie de : Dictionnaire des notaires vendéens, XIVe-XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 12 décembre 1650

à Chaillé-les-Marais (Vendée, France)

Filiations
  • Jean Naullet, degré : Père, profession : Métier de l'alimentation

    Farinier

  • Marie Turcaud, degré : Mère

Décès

le 18 février 1685

à Chaillé-les-Marais (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Magistrat, officier public ou ministériel

Notice biographique

Notice biographique

Fils aîné de Jean Naullet, farinier à Chaillé-les-Marais, et de sa première épouse Marie Turcaud[1]. Né le 12 décembre 1650 à Chaillé. Sa mère y décède en juin 1662. Son père (avec sa seconde épouse, Marie Ruchaud, donc pas avant 1662) prend alors à rente perpétuelle de Barnabé Brisson, sénéchal de Fontenay, un moulin à Chaillé [2].

Il est à la fois maître d'école et notaire. Ses deux frères paternels, Mathieu (1667-1703), farinier à Chaillé, et Etienne (1671-1695), chirurgien, maîtrisent, aux aussi, parfaitement l’écriture. Rares minutes conservées entre 1672 et 1684, parmi lesquelles le contrat de mariage de Pierre Chastelier (1684), déjà parrain de son fils, Pierre, en juillet 1681.

Il épouse Simone Maillet le 26 février 1675 ; elle est la belle-fille de son père (Marie Ruchaud avait d'abord épousé Jean/Pierre Maillet), et, également, fille de farinier[3]. Un frère, René, maître menuisier aux Sables [4]. Trois naissances repérées à Chaillé, la première dès le 22 mars 1675.

Son père, Jean, décède en 1681. Il meurt le 18 février 1685 et est inhumé le lendemain, « notaire et régent » [5]. Sa veuve épouse ensuite René Voyer, « marchand » de Champagné-les-Marais[6] ; veuve une seconde fois en 1698 ; prête parfois de petites sommes d'argent[7] ; sans enfant survivant elle lègue, par testament, de l'argent et des meubles à deux de ses neveux et nièces : Etienne Drapeau (14 ans, fils de sa sœur Marie) et Simone Naullet (6 ans, fille de son beau-frère Mathieu). Elle décède dans sa maison de Chaillé (2 chambres basses, un grenier, une grange, une cave) en avril 1701[8].

[1]
Leur contrat de mariage, passé en 1649, a été conservé dans le minutier de Puyravault : Arch. dép. Vendée, René Jousseaume 3 E 53, 19 juin 1649  
[2]
Vente par Etienne Naullet, chirurgien, à son frère Mathieu, farinier, de sa part de la rente venant de leurs parents, le 19 mars 1694 (100 livres au total, seulement). Arch. dép. Vendée, minutier de Chaillé-les-Marais, 3 E 51 42, Jean Morisset 1689-1694, vues 318-319/371. https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s00606356b155289/606356b2345b4  
[3]
Simone Maillet transporte en 1698, avec sa sœur Marie, une rente venue de leurs parents due à Monsieur de Champagné sur le moulin de la Pironnière (de 80 livres/an à laquelle, pour l'acheteur s'ajoute une rente de 42 livres/an aux vendeuses). Les acquéreurs sont Louis Legeay et Mathurine Cailleteau ; Louis Legeay est le fils de Christophe, fermier dudit moulin. Arch. dép. Vendée, minutier de Chaillé-les-Marais, 3 E 51 43 : Jean Morisset 1695-1698, 20 avril 1698, vues 243-244/331. https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s006079b3ac0d2e7/6079b3ac9b205  
[4]
René signe, Simone et Marie, ses sœurs ne signent pas.  
[5]
Baptême : Arch. dép. Vendée, Chaillé-les-Marais, B.M.S., 1629-1662, vue 43/94. Mariage : 1647-1675, vue 66/66. Première naissance : 1674-1676, vue 9/31. Décès : 1684-86, vue 21/48.  
[6]
Arch. dép. Vendée, notariat de Puyravault, 3 E 53 minutier Petit, 19 juillet 1688, vues 73- 74/345.  
[7]
Par exemple en juin 1699, 20 livres en écus d'argent de 3 livres 12 sols et menue monnaie, soit l'équivalent d'un fermage pour environ 6 arpents de terre (2 ha) ; somme remboursable à la Saint-Michel archange, soit après les récoltes. Arch. dép. Vendée, minutier de Chaillé-les-Marais, 3 E 51 44, Jean Morisset 1699-1700, 15 juin 1699, vues 49-50/304. https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s00606f4bdfd3e3b/606f4be052588  
[8]
Arch. dép. Vendée, minutier de Chaillé-les-Marais, 3 E 51 45, Jean Morisset 1700-1701, 15 avril 1701, vues 37-38/335.  

Vie civile

Emploi public

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire